Didier FASS

Imprimer
Tag : DĂ©partement Environnement des Affaires

Professeur Permanent

  didier-fass

Contact :

Télécharger : Curriculum Vitae

     

Didier FASS professeur associé à ICN Business School et chercheur au LORIA dans l'équipe MOSEL, enseigne la créativité et le design de l'interaction des systèmes homme machines à l'organisation des systèmes sociotechniques, et anime un atelier Artem avec des entreprises sur le thème de l'entreprises 3.0. Après des études en chirurgie-dentaire, il soutien une thèse sur la maïeutique experte appliquée à l'analyse critique et à la modélisation du raisonnement diagnostique des pathologie de l'articulation temporo-mandibulaire en scanner à rayons X et IRM.

Son intérêt pour les sciences cognitives et l'épistémologie appliquée se développe à cette époque. Esprit pluridisciplinaire, il étudie en formation continue la gestion appliquée à l'administration des entreprises dans un but technique et de culture générale. Il concrétise sa passion pour les sciences cognitives et le comportement humain en soutenant son DEA au LIMSI sur le thème de la cognition spatiale et des interfaces multimodales, puis un certificat en psychophysiologie à la faculté de médecine de Nancy.

Il décide d'abandonner son activité clinique hospitalière et libérale, la pratique de la parodontologie et de l'implantologie orale, pour ce consacrer à sa thèse d'université sur le thème de la connaissance multimodale, de l'esthétique de la connaissance l'aide à l'action et de la conception des environnements virtuels. Cette thèse est réalisée sous la co-direction du Pr Jean-paul Haton au Loria, dans l'équipe RFIA puis CORTEX du LORIA UMR CNRS 7503, et du Pr Francis Lestienne dans l'équipe neurophysiologie du mouvement du Laboratoire de biologie et physiologie du comportement URA CNRS 1293. Ce travaille est financé par un consortium constituer du Pôle Européen de Santé, du MEDES et du CNES pour son potentiel d'application à la télémédecine, à l'aide à la personne vieillissante et à l'aide à l'activité spatiale humaine. Pendant et après sa thèse, il développe de nombreux projets pluridisciplinaire de recherche et industriel nationaux et Européen. Il a été membre du membre du Pôle « Ingénierie de l'interaction et facteurs humains » du Centre national de recherche et technologie Aéronautique et Espace (CNRT A&E).

En 2005, il est le représentant de l'INRIA au CA du CNRT-A&E avant sa mutation en Pôle de Compétitivité. Il a participé comme co-auteur au projet PAUSA (Partage d'Autorité dans le Système Aéronautique) et coordinateur de la tâche 3 : « Partage d'autorité et facteurs humains et organisationnels » avec comme partenaire Dassault Aviation, Thales, Aibus, Eurisco, le LAMIH et le LORIA. Dans ces activités du CNRT- A&E, il anime déjà un groupe de travail sur le thème « l'homme augmenté » dont l'objet et de trouver des sujets de recherche convergeant entre aide à l'activité spatiale humaine, avec le CNES et l'aide au pilote de chasse avec Dassault Aviation dès 2004. Ce thème, même s'il suscite un vive intérêt, est alors considérer comme trop précoce par le manque de fondement scientifique, le manque de maturité des technologies et la faiblesse des applications industrielles immédiates. A cette même époque à Nancy, dans le cadre de l'Alliance ARTEM (art, sciences, ingénierie et management), il développe un projet de recherches pluridisciplinaires, validé par le comité scientifique Artem en septembre 2004. Ce projet dabord intitulé « sciences intégratives de l'interaction » puis « l'homme augmenté » associe épistémologie, biologie théorique et technologies des environnements virtuels et l'informatique théorique.

En 2008 Il rejoindra l'équipe MOSEL LORIA pour explorer le lien entre méthodes formelles et modélisation de l'humain augmenté, de l'homme machine aux systèmes sociotechniques. Entre abstraction, modélisation et expérimentation, il crée des liens transversaux entre les sciences informatiques, les sciences de la vie et les sciences cognitives pour des applications à l'ingénierie des systèmes humain machines. Ses recherches sont soutenues par la DGA. Depuis 2013 il développe une collaboration avec la division "Human Systems Integration" du Ames Research Center de la NASA en Californie qui a donnée lieu à l'organisation d'un premier Workshop à Nancy en juin 2015 (http://lorianasa-2015.loria.fr/) et un autre est prévu en 2016. Depuis 2014, il est membre du comité innovation auprès de la direction du LORIA.

 

Partager sur

Facebook Twitter YouTube Instagram Viadeo LinkedIn